[IRL] Das Boot Tour 2013: Paris (AG)

Dix heures cinquante, quelque part à Paris :

Dyvim est la ? Allo, Dyvim ?… mais pourquoi il n’est pas connecté ? Attends je lui téléphone… ah pas la peine le voilà… j’arrive les gars, j’ouvre la porte pour mon chat… la séance (et la porte du chat, nous rassurons nos lecteurs) est ouverte.

« Une année en demi teinte, rattrapée par nos impératifs IRL », le ton est donné nous entrons dans le vif du sujet avec un constat : notre investissement en temps, en tant que bénévoles s’est fortement réduit à partir du deuxième semestre et par effet domino la plupart de nos travaux s’en sont retrouvés retardés. C’est aussi dû en partie à des éléments imprévus (IRL et sur le jeu) cette année qui ont demandé de l’investissement de la part de l’équipe. LMF, de son optimisme naturel, souligne que ces travaux bien que imprévus (Débats triangulation, Encyclopédie, dossiers BdRdF) ont été fait et qu’ils sont à porter au crédit de l’équipe. Quant à Dyvim il enchaine par un « le jeu tourne bien, les gars, c’est cool » (on dit le flegme britannique mais les suisses n’ont rien à y envier). Ces disponibilités inconstantes ont aussi eu pour effet qu’un certain nombre de débats et d’idées qu’ils nous incombaient de cadrer se sont essoufflées par manque de rigueur et d’alimentation. Enfin il apparait aussi qu’après une spirale très positive en 2012, la somme de travail envisagée était peut-être un peu trop importante.

Opérations room – RAF – WWII

Opérations room – RAF – WWII

De ces erreurs, nous tirons donc les conclusions qui s’imposent à nous. Premièrement il nous faudra retourner aux bases de ce qui avait fait notre force en 2012 à savoir un encadrement plus strict et résonné de nos travaux, projets et discussions. Deuxièmement, l’équipe devra se focaliser sur « Un plan d’action « light » mais réaliste en tenant compte de nos difficultés ». Et enfin, il s’agit pour nous en tant qu’équipe d’exploiter au mieux nos disponibilités réduites afin de faciliter le travail des chefs de projets et notamment de nos codeurs.

Outre cela nous allons porter notre attention cette année sur principalement deux projets « phare ».
1. La réforme soutien & mines ou les travaux actuellement à l’arrêt seront repris par un binôme Kojak – Indiana afin de monter ce dernier en compétence sur les mécanismes du jeu et de son code et d’allouer les forces codeuse à un projet varié et nécessaire pour parachever les réformes carrière précédentes.

2. La mise en alpha test d’un module que nous appellerons pour le moment JDR / wargame. Il s’agit de faire participer un nombre restreints mais motivés de joueurs au développement d’un système de campagne afin de donner du sens au jeu et des objectifs aux joueurs. Il nous parait intéressant d’avoir le retour des joueurs sur plusieurs options, formules, sous-ensembles et modules possibles pour le futur. Les règles et les processus doivent encore être définis en interne sous la houlette de Lucette (chargée de projet).

La séance est levée vers 14h et confiant en l’avenir nous partons à quelques pas de la, dans une brasserie Auvergnate tenue par un Belge et dont le serveur à une fâcheuse tendance à laisser tomber ce qu’il prend en main (les verres et couverts notamment) pour reprendre quelques forces.

L’après midi studieuse, si si on vous l’assure, sera consacrée aux discussions sur ce fameux module wargame, sur le rôle des EM, la communication, les quotas et même sur certains bugs (on a vu à ce moment très précis brillé dans les yeux de Kojak une lueur sauvage). Puis, après avoir tant parlé il nous fallu rejoindre Grüner et d’autres joueurs dans le quartier des Halles pour aller prendre un verre et manger quelques flammekueches (a ce propos, prévoyez large si vous invitez un jour Kurt von Arnaud de la Periere à votre table) afin de clore cette sympathique journée.

Cliquez ici pour lire le PV de l’AG

Cliquez ici pour lire le PV de l’AG

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.