Début de l’ère de l’Apocalypse. Armageddon et la fureur de Dieu.

Introduction

Ce billet à pour vocation de commémorer le triste anniversaire de l’unique utilisation opérationnelle de l’arme nucléaire, ou atomique. « Unique » n’est pas le véritable mot à vrai dire, puise que cette arme terrifiante fut lancée deux fois contre deux cibles : les villes japonaises d’Hiroshima le 6 Août 1945 et le 9 Août 1945 contre celle de Nagasaki. Voici pour les faits, pour de plus amples informations, nous vous invitons à consulter des ouvrages ou Internet, tout deux fort riches en informations (plus ou moins fiables) sur le sujet. Nous tenons à préciser qu’à part la personne de M. Hondu, les informations énumérés ici son exactes.

L’Équipe du Service de Presse des Armées.

M. Hondu était aujourd’hui un vieil homme. Selon les critères de la jeunesse bien sûr !! Lui, il se sentait encore d’attaque pour au moins dix années de plus au service du pays du Soleil Levant. Mais que restait-il de ce pays, aujourd’hui, en 1972 ?
Les américains avaient fait en sorte que son pays ne soit plus jamais une menace contre eux. Plus jamais. Plus jamais…
Il était à bord d’un Douglas DC-8 de la célèbre compagnie Pan Am en route vers Tokyo. Après sa visite à Washington auprès d’officiers bien américains à l’ Old Executive Office Building, il avait rédigé un nouveau rapport pour l’Empereur. Oh, il n’était plus son délégué à l’Etat Major depuis les sombres heures de la guerre, mais il avait été mandaté pour cette… comment dire ? Mission ? Non… Cette affaire ? Non… Cette rencontre. Oui. Il avait été mandaté par Sa Majesté Impériale, et ce personnellement, pour cette rencontre officieuse entre certains membres du Congrès américain, des officiers du même pays et lui-même afin de mettre un point final au nouveau chapitre de l’Histoire que furent les bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki. L’Histoire du Japon devait être claire sur ce point encore floue sur ces deux tragédies.

Devant le caractère officieux de la rencontre, M. Hondu ne consigna rien de manière officielle. Il rédigea simplement un cours texte sur sa fidèle machine à écrire Hongkongaise de 1934.

M. Hondu ne remettra jamais cette note en main propre à l’Empereur. Il s’éteint d’une crise cardiaque à dix minutes de l’aéroport de Tokyo à bord du DC-8 qui le ramenait sur sa terre natale bien aimée. Cette note parvint à son destinataire grâce à son secrétaire qui remplit la mission de son maître jusqu’au bout. M. Hondu repose aujourd’hui avec les siens, après une vie bien remplie et avec le sentiment du devoir accompli.

______________________________________________

Pour conclure, l’Équipe vous invite désormais chères Das Bootiennes, chers Das Bootiens, à débattre de la réelle utilité de cette tragédie que furent ces bombardements atomiques, en 1945. Soulignons qu’il est « facile » avec notre regard du XXIème siècle de porter un jugement sur ce qu’il s’est passé lors de ces sombres heures, il y a près de soixante-dix ans. Alors, nous espérons que vous serez le plus objectif possible. Sachez que nous serons très vigilants sur la bonne tenue du débat. Respectueux les uns envers les autres, envers les arguments et contre arguments de chacun. Merci. Pour lancer ce débat, nous allons exposer deux arguments et contre arguments pour un usage « légitime » de cette arme qui est aujourd’hui au cœur des enjeux géostratégique du monde.

Les États Unis d’Amérique semblent avoir eut recours à la « Bombe » pour plusieurs raisons d’ordres divers. Un étant que les estimations les plus optimistes chiffraient la capture de la métropole nippone à environ à million de morts Alliés, l’autre était plus simplement l’espoir de briser la volonté du peuple du Japon. Cependant, d’autres thèses sont apparues comme celle d’une volonté d’un « test grandeur nature » de cette nouvelle arme, une autre thèse soutien que c’était un usage purement politique pour montrer à l’URSS, première puissance militaire terrestre du monde de l’époque, la puissance des USA.

A vous le débat.

Avant/ Après. Point de repère qui à été utilisé pour le bombardement US. (Erwin Schütze)

Avant/ Après. Point de repère qui à été utilisé pour le bombardement US. (Erwin Schütze)

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.